Le Compagnon




Nul ne saurait être performant du premier coup. Chaque praticien le sait.
L'exercice d'un métier s'écoule dans un lent processus de perfectionnement. Le geste gagne en assurance et précision. La rencontre avec d'autres "oeuvriers" offre l'enrichissante confrontation des différents "tours de main". Ceux-ci sont soumis à l'analyse et à l'expérimentation. De sorte qu'à l'instant, ce soit le mieux adapté qui soit appliqué.
Ainsi va se dégager une méthode personnelle qui permet de se libérer des options toutes faites.
En fait, penser par soi-même, pas au travers de la pensée d'autrui.



[retour]